The art of portraiture has at first ambition to render the "absent present", it is a tool of propaganda for the sovereigns, because it makes it possible to establish the social situation of a personage for the future generations. With the Flemish art and the Italian Renaissance, the portrait is democratized and flatters the noble as much as depicts the popular classes with the requirement of a perfect realism. Today the art of portraiture is a means of experimentation, free representation and interpretation of the subject independently of realism.

L'art du portrait a d'abord pour ambition de rendre les « absents présents » , c'est un outil de propagande pour les souverains, car il permet d'asseoir la situation sociale d'un personnage pour les générations futures. Avec l'art Flamand et la Renaissance Italienne, le portrait se démocratise et flatte les nobles autant que dépeint les classes populaires avec l'exigence d'un parfait réalisme. Aujourd'hui l'art du portrait est un moyen d'expérimentation, de libre représentation et interprétation du sujet indépendamment du réalisme.