For a long time, art has been a translation tool for the Christian Church by giving a form and a symbolism to texts sacred to a majority illiterate population. From the Middle Ages to the Renaissance, the Church is the main patron and sponsor of a huge production of works of art. At the time of the revolution, in spite of a desinterest of the religious practice, the religious works abound until the XIXth century.

Longtemps l'art a été pour l’Église chrétienne un outil de traduction en donnant une forme et une symbolique aux textes sacrés a une population majoritairement illettrée. Du Moyen Age à la Renaissance, l’Église est le principal mécène et commanditaire d'une immense production d’œuvres d'art. A la révolution, malgré une désaffectation de la pratique religieuse, les œuvres religieuses foisonnent jusqu'au XIXème siècle.